Affichage tête haute et casque à réalité augmentée ou comment garder les yeux sur la route à moto

Vous ne vous êtes jamais dit en regardant Top Gun que ce serait bien d’avoir un affichage tête haute à moto ?  Ou n’avez-vous jamais jalousé votre pote qui vous en fait la démo dans sa nouvelle boîte de conserve ?  Ou pesté quand le soleil vous empêche de voir votre GPS et que vous ratez la sortie d’autoroute ?

Il y a bien des solutions;  j’ai opté pour l’intercom connecté Scala Rider Q1 qui à défaut de vous montrer le chemin, vous le dicte d’une voie douce dans les oreilles.  Bien que plus sécurisant,  ce n’est pas comparable à l’affichage tête haute.

Heureusement tout vient a point à qui sait attendre ou payer ! Enfin les deux !

Les casques à réalité augmentée

Premiers arrivés sur le marché, ou presque si on parle  du casque Skully, qui bien que prometteur n’est jamais arrivé sur la tête des clients. Heureusement de nouveaux projets ont émergé tel que le CrossHelmet ou le Head-up dysplay de BMW Motorrad.

©CrossHelmet

Le premier avantage que je vois avec ce type d’équipement mise à part l’affichage, c’est le fait qu’il n’y ait aucune protubérance qui risquerait de générer du bruit. Certains intègrent aussi  une caméra permettant d’avoir une vision à 360°.

Mais que se passe t-il si le casque tombe ? Peut-on réutiliser l’appareillage dans une autre coque ? Et inversement si l’appareillage décède prématurément peut-ont le changer et à quel coût ?

Autant de questions sans réponse qui ne vont pas en faveur des casques à réalité augmentée surtout au vu du prix; pas moins de 1449$ en pré-vente pour le CrossHelmet !

Si vous roulez tous les jours par toutes les conditions et que vous changez de casque tous les 3 ans passez à la banque pour faire un emprunt !

L’affichage tête haute

Autre solution, les affichages têtes hautes universelles et dans ce rayon un modèle sort du lot, le EyeLights mis au point par 2 ingénieurs français (Cocorico !!!) & motards .

Visuel EyeLights Moto GPS
©EyeLights

Il est constitué de 2 modules, un qui se fixe au niveau de l’œil et un second sur le coté du casque. Le module de commande dispose de gros boutons qui seront facile à manipuler même avec les gants hiver.

L’ensemble ne pèse que 100gr. ce qui ne va pas alourdir votre casque et vous faire souffrir des cervicales contrairement au 1,780 gr du CrossHelmet.

EyeLights modules
©EyeLights
EyeLights sur casque
©EyeLights

En plus d’afficher le GPS et la vitesse, il permet aussi d’écouter de la musique et de recevoir ou émettre un appel.  Il dispose de commandes vocales et peut être connecté au téléphone. L’autonomie annoncée est de 8h.  Reste à voir dans le temps si cela se maintient.

Le produit a bien évolué depuis ses débuts autant au niveau du design que de l’intégration avec un module tête haute assez petit.

Son prix : 649 €, plus accessible que les casques à réalité augmentée même s’il parait élevé, il donne accès à l’application EyeLight  qui comprend le GPS et sa cartographie mondiale ( Mises à jours gratuite !). Et puis il ne faut pas oublier que si vous changez de casque, vous ne changez pas d’Eyelights !

J’ai hâte de l’essayer pour vous en dire plus… en attendant rendez-vous sur le site Eyelights GPS Moto pour plus de détails.

Vous avez testé un des systèmes ? donnez-nous votre avis en commentaire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *